31/10/2007

La foi

La foi n'existe réellement que lorsqu'elle est mise à l'épreuve. Et l'épreuve la plus effective ne résulte pas tant de ce que nous avons de la peine à nous confier en Dieu, que du fait que nous n'arrivons pas à saisir clairement la nature et la puissance de Dieu.

Pour que notre foi devienne forte, il faut qu'elle soit éprouvée par les souffrances que produit un sentiment de complet abandon. Ne confondez jamais l'épreuve de la foi avec les ennuis habituels de l'existence. Bien des contrariétés, que nous considérons comme des épreuves de la foi, sont simplement les difficultés inévitables qui viennent de ce que nous vivons sur la terre. La foi biblique, c'est une foi en Dieu qui tient ferme contre tout ce qui peut Le contredire. "Je resterai fidèle à Dieu quoi qu'il fasse."

13:05 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/10/2007

Sommes-nous reconnaissants ?

La bouche du psalmiste était remplie de louanges quand il a écrit le Psaume 126. Le Seigneur avait fait de grandes choses pour lui et son peuple. Même les nations environnantes l'ont remarqué. En se rappelant les bénédictions de Dieu, il a dit : «Alors notre bouche était remplie de cris de joie, et notre langue de chants d'allégresse» (v. 2).
Quels mots auriez-vous utilisés dans le verset 3 si vous aviez écrit ce psaume ? Si souvent, notre attitude semble être : « Le Seigneur a fait de grandes choses pour moi, et je...
- ne me souviens d'aucune d'elles en ce moment. »
- me demande ce qu'il fera pour moi prochainement. »
- veux beaucoup plus. »
On parle beaucoup des loisirs comme de moments dont on peut disposer à sa guise pour toutes sortes de distractions. Soyons reconnaissants des moments de détente dont nous profitons, mais prenons le temps de faire le point, et de nous interroger sur notre relation effective avec Christ, sur l'utilité et le but de notre vie.

12:41 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/10/2007

Admiration et adoration

Ma première visite au Grand Canyon m'a laissé bouche bée. L'ami qui m'y avait conduit a aimé ma réaction et est resté silencieux à mes côtés. J'ai contemplé cette scène magnifique en me disant : voilà un aperçu de la majesté de Dieu. Mais mon admiration, en soi, n'était pas de l'adoration.
Quand je contemple Jésus dans les Évangiles, mon admiration se change en adoration. Je me prosterne en adoration et je m'exclame comme Thomas : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » (Jn 20.28.) V.C.G.

07:43 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/10/2007

La substitution

Il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui, justice de Dieu. II Corinthiens 5, v. 21.

Le Nouveau Testament n'enseigne nulle part que Christ est mort pour que je puisse m'en tirer indemne. Ce qu'il enseigne, c'est que Jésus est mort pour tous mais il n'a pas vécu ma mort. Je dois m'identifier avec sa mort pour être libéré du péché et hériter de sa justice même. La substitution dont parle le Nouveau Testament a deux aspects : "Lui qui n'a pas connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu". Le Christ n'est pas pour moi si je n'accepte pas que Christ soit formé en moi. Oswald Chambers

07:08 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/10/2007

Perdre pour gagner

Quand nous nous donnons à Christ, les gens peuvent avoir l'impression que nous jetons notre vie, mais il a dit que c'est seulement si nous perdons notre vie en lui que nous trouvons la vraie vie (Mt 10.39).
Jésus nous enseigne à mesurer notre vie en termes de pertes plutôt que de gains, de sacrifices plutôt que de protection de soi, de temps consacré aux autres plutôt que de temps consacré à soi, d'amour d'autrui plutôt que d'amour de soi.

12:53 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/10/2007

Course folle

Souvent, des paroles d'impatience franchissent nos lèvres, révélant notre rythme de vie accéléré. « Dépêchez-vous ! » « Nous sommes en retard ! » « Tu es trop lent ! » Si nous ne faisons pas attention, nous devenons des gens pressés, exigeant des arrivées rapides et des résultats instantanés.
Billheimer a écrit : « Une pomme qui n'est pas mûre n'est pas bonne à manger, mais nous ne devrions pas pour autant la condamner. Elle n'est pas encore prête à être mangée parce que Dieu n'a pas fini de la faire... Êtes-vous impatient par rapport à votre croissance spirituelle ? Assurez-vous que votre objectif est de connaître Christ et de devenir de plus en plus semblable à lui. Puis, lentement mais sûrement, par beau ou mauvais temps, il vous mènera à la maturité.

13:03 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/10/2007

Etre un exemple

L'idéalisme et l'enthousiasme sont souvent mieux exprimés par les jeunes, mais l'intégrité et l'honneur devraient être des objectifs pour les chrétiens de tout âge. Paul a dit à son jeune protégé Timothée : « Que personne ne méprise ta jeunesse ; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en amour, en foi, en pureté » (1 Ti 4.12).

13:17 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/10/2007

Temporaire...

Les épreuves peuvent engendrer de la souffrance et de la tristesse — et elles ne semblent pas du tout être porteuses de bonnes nouvelles. Mais Pierre nous dit qu'elles font notre joie (1.6,7). Il voulait en fait que nous regardions à la joie éternelle qui nous est promise, une joie qui nous aide à comprendre les difficultés temporaires.

12:51 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/10/2007

Laissons nous diriger

Il faut le secours de la grâce surnaturelle de Dieu pour vivre en chrétien vingt-quatre heures sur vingt-quatre, accomplir une tâche monotone, vivre l'existence ordinaire et cachée du serviteur de Jésus-Christ. Par nature nous avons tendance à vouloir faire des choses sensationnelles pour Dieu. C'est une erreur, il nous faut être sensationnels dans les choses ordinaires, saints dans les rues misérables, parmi les gens médiocres, et cette vie-là ne s'apprend pas en un jour ! Oswald Chambers

08:35 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La conscience

A cause du péché, la conscience n'est pas fiable et a besoin d'être constamment ajustée. Or, cela commence avec une juste relation avec Dieu par la foi en Jésus-Christ. Il a payé la dette du péché, et maintenant nos coeurs sont « purifiés d'une mauvaise conscience » (Hé 10.22). Mais cela ne rend pas la conscience désuète. Comme nous le voyons dans l'Ecriture, le Saint-Esprit place notre moniteur intérieur sur une fréquence qui s'harmonise avec les paroles, les oeuvres et les attitudes du Seigneur Jésus.

08:32 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/10/2007

Devant la tempête

Un vieux marin a dit : « Au milieu des tempêtes violentes, il faut placer le bateau dans une certaine position et l'y maintenir. » Je place mon âme dans une certaine position pour la maintenir. Vous rester attaché au Seigneur ; et, quoi qu'il arrive – vents, vagues, mers démontées, tonnerre, éclairs, rochers menaçants, lames géantes – vous devez rester confiants en la fidélité de Dieu et en son amour éternel en Jésus–Christ.

08:10 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/10/2007

Rédemption

Ce n'est pas l'organisation d'activités pratiques qui prépare au service de Dieu, mais le fait de se laisser pénétrer par Dieu. Vous ne savez pas où Dieu vous placera, ni quel effort il vous demandera. Si vous gaspillez votre temps dans une activité débordante, au lieu de vous retremper dans les vérités éternelles de la Rédemption, vous craquerez lorsque le moment de l'effort sera venu. Mais si vous mettez à profit le temps qui vous est donné pour être enraciné et fondé en Dieu, vous aurez la force de rester fidèle, quoiqu'il arrive. Oswald Chambers

13:19 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/10/2007

Parcours étroit

Le secret du vrai service, c'est de n'être attaché à rien ni à personne, sauf au Seigneur lui-même. Mais c'est un détachement intérieur, non extérieur. Le Seigneur savait admirablement s'intéresser à toutes les choses de la vie ordinaire. C'est intérieurement qu'il était détaché de tout, et attaché à Dieu. Le détachement des choses extérieures peut souvent, au contraire, s'accompagner d'un attachement intérieur secret aux choses que nous prétendons mépriser. Oswald Chambers

17:31 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/10/2007

Aujourd'hui

Chaque jour, nous écrivons l'histoire de notre vie par ce que nous disons et faisons. Le psalmiste a écrit : « Je me réjouis en suivant tes préceptes, comme si je possédais tous les trésors. [...] Ouvre mes yeux, pour que je contemple tes merveilles !             (Ps 119.14,18.)

13:48 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/10/2007

Un avec Christ

La vie des croyants est aussi certaine que celle de Jésus lui-même. Aussi sûr que la tête vit, aussi sûrement les membres vivent. Si Jésus n'est pas ressuscité des morts, nous sommes morts dans nos péchés; mais puisqu'il est ressuscité, les croyants sont ressuscités en lui. Sa mort a éloigné nos transgressions et rompu les liens qui nous attachaient à la sentence de mort. Sa résurrection prouve notre justification et nous dit: "Tu es absous. Le Seigneur a effacé ton péché; tu ne mourras pas." Spurgeon

13:28 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/10/2007

Un être complexe

Pascal a écrit : “Qu'est-ce que l'homme dans la nature ? Un néant à l'égard de l'infini, un tout à l'égard du néant, un milieu entre rien et tout”. Depuis, il est classique de parler des deux infinis, l'infiniment grand, celui des étoiles, l'infiniment petit, celui des atomes. Mais voilà que la science entrevoit un infini de plus : celui de la complexité. Là, le sommet est atteint sans équivoque par le cerveau humain. Avec des milliards de cellules reliées entre elles par des multitudes de points de connexion appelés synapses, un nombre inimaginable de possibilités est disponible. C'est toute la merveille de la pensée.

 

Ce que Dieu recherche.

Certains souhaitent servir puissamment le Seigneur, mais sont incapables de résister à leurs impulsions, omettent de payer leurs factures dans les délais, négligent l'éducation de leurs enfants, ne se soucient pas de rester fidèles à leur compagne, ne s'abaissent pas à tondre la pelouse ou vider la poubelle pour soulager leur famille. Si vous êtes de ceux-là, si vous ne vous préoccupez pas des affaires de votre famille, pourquoi voulez-vous que Dieu vous confie les affaires de la Sienne ? (Lisez attentivement 1 Timothée 3.5). Si vous ne pouvez contrôler vos appétits charnels, ne vous lancez pas à l'attaque des forteresses démoniaques qui contrôlent la ville où vous vivez ! Vous ne pourriez que connaître un échec cuisant ! Dieu ne vous confiera un poste d'autorité dans son royaume que si vous avez su vous soumettre à Sa Parole et au Saint-Esprit. « Laissez le Saint-Esprit diriger votre vie, et vous n'obéirez plus aux désirs qui animent l'homme livré à lui-même » (Galates 5.16). Dieu est à même de trouver n'importe où le talent dont Il a besoin. Ce qu'il recherche surtout c'est de la force de caractère et un engagement total, un dévouement inconditionnel de votre part. Au lieu de chercher des portes débouchant sur le grand ministère dont vous rêvez, ou d'en forcer quelques-unes en chemin, prenez le temps de lire les lettres de Paul à Timothée et à Tite. Découvrez quelles qualités Dieu recherche dans le coeur de ceux qu'Il appelle à travailler pour Lui. Le but de votre quête doit être de L'entendre dire aussi de vous : « Celui-ci est Mon enfant bien-aimé, en qui Je prends plaisir ! » Bob Gass

08:08 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/10/2007

Marcher au même pas que Dieu

Il est difficile de marcher au même pas que Dieu, car, à peine avons-nous fait trois pas que nous nous apercevons qu'il nous a déjà distancés. Il a ses façons d'agir, qui ne sont pas les nôtres, et il nous faut les apprendre. Il est écrit de Jésus, "il ne se découragera pas, il ne se relâchera pas"; parce qu'il n'a jamais agi d'après son propre point de vue, mais d'après celui de son Père; et il nous faut apprendre à faire comme lui. La vérité dans le domaine spirituel s'apprend par l'atmosphère qu'on respire, et non par le raisonnement intellectuel. L'Esprit de Dieu change notre manière de voir les choses, et l'impossible devient Possible. Il ne faut rien de moins qu'une étroite communion avec Dieu pour marcher du même pas que lui. Certes, il faut longtemps pour y parvenir; mais persévérez, et vous verrez que, bientôt, vous aurez une vision nouvelle et un nouveau but. Oswald Chambers

13:11 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/10/2007

Douleur

La souffrance suscite la compassion. Jésus nous a dit d'avoir soin de ceux qui souffrent de la pauvreté. Nous sommes partenaires avec lui pour aider les autres (Lu 10.33-35).
Comme Job l'a appris, le monde est déchu. Quand nous voyons de la souffrance, nous pouvons y voir une occasion de servir Dieu en aidant les autres, de lui faire confiance en dépit des difficultés, et de grandir dans notre foi en lui.
Face aux problèmes, que notre première réaction soit de faire confiance au Seigneur et d'aider à répondre aux besoins des autres. J.D.B.

13:07 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/10/2007

Le grain de blé

Voulez-vous vivre la meilleure des vies possibles ? Voilà la formule que nous a laissée Jésus : " Un grain de blé n'est qu'un simple grain de blé entre vos doigts, si vous ne l'enterrez pas afin qu'il meure dans le sol. Mais s'il est enterré, il germe bientôt et se transforme, donnant une riche production d'autres grains de blé. De la même manière si vous conservez jalousement entre vos doigts la vie qui vous a été donnée sans rien en faire, vous gâcherez votre vie. Mais si vous l'abandonnez dans l'amour des autres, vous la retrouverez, éternelle et abondante entre vos doigts... " (Jean 12.24-25 d'après Le Message). Bob Gass

17:49 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/10/2007

Jamais seul

Délaissé est un terme lugubre qui sonne comme un glas. C'est le souvenir des plus profondes douleurs, le présage des maux les plus cruels. Un abîme de misère s'entr'ouvre devant nous à ce mot: "Délaissé!" -Délaissé par quelqu'un qui a juré votre honneur! Délaissé par un ami éprouvé en qui vous aviez confiance! Délaissé par un proche auquel vous êtes attaché! Délaissé par père et mère! Délaissé par tous! Terrible malheur; et cependant il peut être supporté avec patience, si l'Eternel nous recueille. Spurgeon

20:13 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/10/2007

Mon refuge

La plupart des maisons sont construites pour que leurs occupants soient à l'abri des intempéries, mais pas celles de Succoth. Pendant cette fête juive, aussi appelée la fête des tabernacles, les adorateurs vivent dans des cabanes faites de feuilles et de branchages, en s'assurant qu'ils peuvent voir les étoiles par le « toit ». De toute évidence, ces habitations offrent peu de protection contre les intempéries, et c'est le but.La fête des tabernacles nous rappelle que toute vie dépend de la bonté de Dieu. Quand nous faisons de la vérité notre refuge, aucune tempête ne peut nous terrasser, car nous pouvons dépendre de Dieu pour nous soutenir. J.A.L.

« Gardez les yeux fixés sur Jésus, Lui qui a commencé et aussi fini la course dans laquelle nous sommes engagés. Examinez comment Il a réussi ! Il ne perdit jamais de vue le but de son chemin, cette fin de course excitante culminant dans la présence de Dieu. Voilà pourquoi Il put accepter n'importe quoi : la croix, l'humiliation, la torture... Maintenant Le voici, à la place d'honneur, à côté de Dieu Lui-même. Si vous voyez votre foi vaciller, redites-vous cette histoire, cette longue série d'horreurs qu'Il dut endurer. Rien de tel pour administrer de l'adrénaline dans votre esprit ! » (Hébreux 12.2-3 LM). Bob Gass

08:04 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/10/2007

Thomas Carlyle

 « Gérer le succès est cent fois plus difficile que surmonter l'adversité ! » En effet, l'épreuve nous force à concentrer nos efforts dans une seule direction : la survie. Mais la prospérité a l'art de compliquer notre vie en estompant la différence entre ce dont nous avons besoin et ce dont nous avons envie, et en mettant à l'épreuve notre intégrité. Sinon pourquoi David a-t-il écrit : « Si vous devenez riche, ne placez pas votre confiance dans vos richesses » ?

19:14 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/10/2007

Montagnes

Jésus les conduisit seuls à l'écart sur une haute montagne. Marc 9, v. 2.

Nous nous imaginons volontiers que tout ce qui nous arrive doit être exploité en vue d'un enseignement utile. Non, avant tout, cela doit servir à produire un caractère fort. Le séjour "sur la montagne" n'a pas pour but de nous instruire, mais de nous façonner. Oswald Chambers

12:45 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |