08/09/2007

En avant...

Je me rappelle l'époque lointaine où nos enfants apprenaient à marcher. D'abord, ils en ont manifesté le désir en se mettant debout et en tentant de faire un pas ou deux. Ma femme et moi leur tendions les bras pour les encourager à marcher vers nous. Nous les tenions par la main ou par les bretelles de leur salopette. Nous applaudissions chacun de leurs efforts. Nous n'étions jamais découragés, et nous n'avons pas abandonné avant qu'ils aient appris à marcher. Il en va de même pour notre Père céleste, qui a guidé les pas d'Israël (Os 11.3).
«Rejetant tout fardeau et le péché qui nous enveloppe si facilement, courons avec patience la course qui est devant nous, les yeux fixés sur Jésus» (Hébreux 12. 1, 2). «Rejetez sur lui tout votre souci, car il prend soin de vous» (1 Pierre 5. 7). George MacDonald l'a exprimé ainsi : « Dieu nous aide quand nous ne pouvons marcher, et il nous aide quand nous avons du mal à marcher, mais il ne peut nous aider si nous refusons de marcher. » Même si vous tombez, vous devez essayer de nouveau.

08:11 Écrit par Patrick dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.